Aspects Techniques

Aspects techniques de l'extracteur d'huiles essentielles

L'hydrodistillateur peut être décomposé en plusieurs modules.

1. L'absorbeur de chaleur

L'absorbeur de chaleur doit permettre de collecter un maximum de chaleur, et vu que le flux solaire [J/m²s] est relativement constant, les deux paramètres sur lesquels nous pouvons jouer sont la surface (à maximiser) et le temps (compromis à trouver).

Les critères concernant la surface sont principalement liés au dimensionnement, pour éviter un encombrement trop important.

Au niveau du temps, un compromis est à trouver, car plus nous attendrons longtemps, plus nous aurons reçu de l'énergie de la part du soleil. Cependant, notre système perd également de l'énergie, par convection et rayonnement.
Je (maxime) propose donc de considérer le temps comme une variable sur laquelle on ne peut pas vraiment jouer.

La surface et la géométrie du système devront donc être plus particulièrement étudiés.

Au niveau de la réalisation en tant que telle, l'eau a l'avantage d'être un fluide relativement peu visqueux que nous pouvons faire circuler facilement dans des conduites.
Pour ce faire, nous pouvons donc imaginer:

a) Le collecteur
Composé de miroirs, ils concentrent la lumière sur la conduite dans laquelle circule l'eau. Sa forme sera sans doute parabolique (cylindre?).
Collecteur

b) Les conduits
Les conduits devront être isolés aux endroits où la lumière n'est pas concentrée pour éviter au maximum les échanges de chaleurs avec l'extérieur. Le cuivre est une possibilité envisageable, de par sa conductivité intéressante, et sa transformation en oxyde de couleur noir mat, semblable à de la suie.

2. La cuve contenant les plantes

3. La séparation de phases

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License